Prochaines conférences

  • Le samedi 18 janvier 2014 à 15 h à la Maison des Géants (rue de Pintamont)

«Léon Jouret 1828-1905 ou La vie musicale bruxelloise, entre Ath et Bayreuth», par Roland VAN DER HOEVEN, Maître de conférences à l’ULg

La figure de Léon Jouret est méconnue dans l’historiographie musicale du XIXe siècle. Au mieux on trouvera des mentions de ses Chansons du pays d’Ath (écrites au milieu du siècle) et sa collaboration à l’Uylenspiegel, périodique auquel il participa auprès de Charles de Coster et Félicien Rops.

La présente communication détaillera ces différents aspects – et plus particulièrement le rôle que joua Jouret dans la vie musicale bruxelloise des années 1850-1875, à la fois comme compositeur, critique musical, professeur du Conservatoire et l’un des premiers soutiens de Wagner dans la capitale de la jeune Belgique ».

  • Le samedi 15 février 2014 à 15 h à la Maison des Géants (rue de Pintamont)

«Le Conseil de Sang» et la répression des Troubles de 1566 en Hainaut (1566-1576) : le cas «d’icelle désolée ville d’Enghien», par Carole PAYEN

En 1566, des troubles religieux et politiques secouent les Anciens Pays-Bas, suite notamment à l’arrivée des idées réformées dans nos contrées. Ces troubles donneront lieu à une sévère répression par le pouvoir espagnol et le Conseil des Troubles, exceptionnellement créé pour l’occasion et bientôt surnommé « le Conseil de sang ». Cette période, peu étudiée pour le Hainaut, peut pourtant être appréhendée à partir de comptes du Grand Bailliage de Hainaut et des archives du Conseil des Troubles. A travers le cas de la ville d’Enghien, durement touchée par la répression, transparaissent les mécanismes  de cette entreprise, l’influence des grandes figures de l’époque, la coopération ou les rivalités entre institutions, la véritable pratique de la répression au regard des placards et ordonnances du pouvoir. Il nous est également permis de brosser un portrait des victimes de la répression, tantôt simples artisans, tantôt seigneurs signataires du Compromis des Nobles. Appréhender cette période  à partir du cas enghiennois pose les jalons d’une possible histoire de cette période pour le Hainaut.

Publicités
Cet article a été publié dans Conférences. Ajoutez ce permalien à vos favoris.