Maffle

Maffle (mafe) : ancien franc * mâhal, «grange»

Maffle_2   sceauMaffle

 

Le scel échevinal de Maffle était celui de la seigneurie du roi.

Maffles : écu à une aigle bicéphale. Tenant, à senestre, une abbesse (sainte Waudru)

Le territoire de cette commune est occupé dès la préhistoire sur la Dendre orientale : une hache en jade vert est découverte en 1961 et des sépultures romaines en 1876 et 1896.

Au Moyen Age, la mairie de Maffle appartient au Chapitre Sainte-Waudru de Mons.  L’église de Maffle était un secours de celle d’Arbre jusqu’à la fin du XVIIIe siècle.  Dédiée à Sainte-Waudru, l’église actuelle est érigée en style néo-gothique vers 1865 d’après les plans de Désiré Limbourg.  L’ancien édifice du XIVe siècle est détruit afin de permettre l’expansion de la carrière Rivière.

Dès le XIVe siècle, le village vit de l’extraction et du travail de la pierre bleue.  Ce petit granit est exploité surtout pour la construction, la sculpture, la chaux ou les pavés.  Le développement des voies de communication est un des facteurs qui ont permis le passage de l’exploitation du stade artisanal au stade industriel : deux carrières s’y investissent au XIXe siècle (Durieux et Rivière).  L’activité des carrières a cessé au début des années 1960 ; le site est classé depuis 1980.  Un musée de la pierre témoigne de cette industrialisation du village et de ses conséquences sociales.  Un syndicat ouvrier est créé à Maffle en 1895.

 

Superficie : 314 ha

Hameaux : Ponchau, Scamp

Hydrographie : Dendre, Hunelle, canal Ath-Blaton, rieu de Beaumont, la Presse

Eglise :Sainte-Waudru

Monuments et petit patrimoine : chapelle Notre-Dame de Thileux, ferme Motte, fours à chaux, château Durieux (musée), brasserie Rivière (1851), ferme-brasserie Demarbaix, chapelle Notre-Dame de Tongre

Publicités