Ormeignies

Ormeignies (ormègnie) : germanique et roman Wurminicas, «appartenant à Wurmo».

Ormeignies_2   sceauOrmeignies

 

C’est avec un scel aux armes des maisons de Ligne et de Fauquemberg que les échevins d’Ormeignies procédaient à leurs devoirs de loi.

Ormeignies : écu écartelé : aux 1er et 4e, une bande; aux 2e et 3e, une fasce, l’écu surmonté d’un buste de saint Ursmer

 

Le site d’Ormeignies a livré des vestiges d’une occupation des premiers agriculteurs au néolithique.  Dès le XIVe siècle, la seigneurie principale est entre les mains de la famille de Ligne et le reste jusque la fin de l’Ancien Régime.  La seigneurie de Bétissart est un fief de la terre de Chièvres.  La seigneurie de la Rosière, composée de deux fermes (la petite et la grande), relève de l’abbaye de Cambron.

Les familles Pollart, puis de Rouillé ont occupé le château d’Ormeignies.  Reconstruit en 1866 après un incendie, le château est vendu en 1934 ; il en demeure quelques ruines.  C’est là que vécut la célèbre épistolière Angélique de Rouillé.

La chapelle Notre-Dame des Sept Douleurs, de style néo-gothique de la fin du XIXe siècle, a été démontée, déplacée et reconstruite en 1994.

Vouée à saint Ursmer, l’église a été construite en 1777, en style néo-classique, avec alternance de pierres et de briques.  Dédiée à Notre-Dame, l’église du hameau d’Autreppe a été érigée sur les plans de l’architecte athois Léopold Hotton en 1865.

Le village est principalement agricole.  Vers 1830, il y avait un moulin à vent construit en brique.  Dans les années 1960, Ormeignies devient une commune pilote en matière de remembrement rural.  Aujourd’hui, le centre d’essais horticoles (« les serres ») montre la volonté de trouver une reconversion pour la petite agriculture régionale.

 

Superficie : 1086 ha

Hameaux : Autreppe, Bétissart

Hydrographie : Tardin, rieu d’Autreppe, rieu d’Ormeignies

Eglise : Saint-Ursmer

Monuments et petit patrimoine : ferme de Bétissart, ferme La Rouge, ferme des Goulouffs, La Petite Rosière, La Grande Rosière, vestiges du château, chapelle Notre-Dame des Sept Douleurs, chapelle des trois saints.

Publicités